Cheffe VS Chef !!!

Cet article n’est pas une liste de clichés sur les femmes en cuisine. Ici vous ne trouverez pas de banalités sur les relations homme/femme...

Cheffe VS Chef !!!

Cet article n’est pas une liste de clichés sur les femmes en cuisine. Ici vous ne trouverez pas de banalités sur les relations homme/femme. Nous sommes tous des cuisiniers, des gens passionnés et curieux.

Cet article n’est pas non plus un résumé de faits divers. Je m’adresse simplement à des professionnels qui souhaitent utiliser au maximum les compétences de leur personnel. Ici, c’est le témoignage d’une femme en cuisine parlant à tous les cuisiniers.

Nous voulons tous faire de notre mieux pour travailler dans de bonnes conditions. Et quoi de pire que de passer à côté d’un super élément, parce qu’on ne sait pas le gérer ?

Si vous soucheffehaitez éviter les incompréhensions qui prennent de la place en cuisine, alors cet article est fait pour vous. Car oui les femmes sont différentes et parfois source de complications, mais croyez-moi, vu le manque d’effectif en cuisine, vous avez besoin des femmes !

Alors, vous êtes prêts ? C’est parti.

Travailler sans préjugés.

Chaque cuisinier est différent.

Lorsqu’ils deviennent chefs, ils partagent leur histoire à travers leur cuisine. C’est cette sensibilité qui rend chaque restaurant unique et fait passer la cuisine au rang d’art. Alors, il est temps d’oublier les préjugés. Nos histoires sont différentes et c’est la diversité de nos équipes, qui permet d’innover. Il faut donc valoriser nos histoires.

Durant mon apprentissage, j’ai essayé de supprimer toutes traces de féminité. C’était comme lorsque la princesse se transforme en ogre dans Shrek …choquant ! J’ai arrêté le maquillage (interdit en cuisine, de toute manière) et les jolies coiffures. Mon caractère s’est endurci. Impossible de pleurer ou d’être faible. J’ai gommé des trais de ma personnalité jugés trop « féminins » pour correspondre à la cuisine. J’étais devenu un mec.

Mais dans cette recherche à l’intégration, j’ai oublié que c’était ma personnalité entière qui pouvait me faire devenir une bonne cheffe. Car au final, ce qui compte en cuisine, c’est le naturel et l’authentique.

Eviter d’être un gros lourd.cheffe

Quoi de mieux les copains, pour dégoûter une jeune fille de la cuisine que de faire de blagues salaces et sexistes ?

Alors oui, les femmes ont beaucoup d’humour, mais si j’entends encore une fois dire que j’ai loupé ma sauce parce que j’ai mes règles, ce n’est pas en cuisine que je vais écrire mon prochain article, mais en prison.

Par contre, pas de tabou ! D’accord, certaines blagues sont limites, mais comme je l’ai expliquée précédemment, ce qui compte en cuisine, c’est le naturel. Alors si un collègue veut me raconter son histoire salace de la veille, pourquoi pas ! On travaille avec des hommes, alors on sait que les conversations ne seront pas toujours classes et sophistiquées.

 

Les femmes en cuisine ne sont pas des problèmes !

Comme je l’ai dis lors de mon introduction, vous allez avoir besoin de nous. Des gens passionnés prêts à faire 60 heures et à être payé 35 sont plutôt rares. Alors, réfléchissez…

Comment une femme peut-elle être un problème ?

  • En étant bavarde ? (On n’avait pas dit qu’on évitait les clichés tout à l’heure ?)

J’ai travaillé avec beaucoup d’hommes et si certains sont muets, d’autres m’ont racontés leur vie durant des heures. Et oui les mecs, vous êtes aussi de gros bavards.

  • Parce que les filles distraient le personnel ?

cheffeNon ! Mêmes une fille jolie en dormant 5 heures par nuit, en n’étant pas maquillée et en transpirant toute la journée ne peut pas être canon. De plus, si tout le monde est pro, personne ne devrait se laisser distraire, non ? Et franchement les mecs, vous pouvez vous concentrer en cuisine en présence d’une fille.

Pour les patrons, ayez confiance. Les cuisiniers ne sont pas des primates pleins de testostérone, ils peuvent se contrôler. On est en 2017, il faut peut-être ouvrir la cuisine aux femmes (même dans certains étoilés)

  • Les femmes ont moins de force !

Alors ça… c’est vrai ! Peut-être inattendu, mais qui dira le contraire ? Oui, pour les livraisons c’est plus compliqué. Dès le commencement,  j’ai fais beaucoup d’efforts pour paraître forte. J’ai dis une centaine de fois « t’inquiète, j’y arrive très bien toute seule, ce n’est pas si lourd ». Mais devinez quoi ? C’est lourd.

Donc combien faut-il de filles pour porter un sac de farine de 30 kg ? (Non, ce n’est pas le début d’une blague). Il faut deux filles, car toute seule c’est compliqué, voire impossible. Il faut y voir une opportunité. En effet, il faut peut-être repenser les cuisines. Avec des méthodes, des procédures et du matériel différents. Le travail en cuisine peut être plus simple, moins physique.

Des solutions ?

Nous sommes la nouvelle génération de cuisiniers. Nos horizons n’ont jamais été aussi étendus. Alors bien sûr communiquer en cuisine, c’est un bon début. Mais surtout il faut avoir l’esprit ouvert, des deux côtés. Travailler ensemble, sans laisser s’installer les non-dits.

Les femmes cheffe prendront une part importante sur la scène gastronomique internationale. Il faut passer le cap, et enfin voir la femme en cuisine comme une cheffe potentielle. Les préjugés sont énormes, le poids des générations précédentes colle aux nouveaux cordons bleus. Mais il faut donc prendre du recul et réfléchir aux réels obstacles qui bloquent l’avancée de la gent féminine dans les cuisines.

cheffeIl y a encore tellement de questions à aborder sur les femmes en cuisine. Une chose est sûre : ce mélange des genres pourrait bien créer une extraordinaire association en cuisine.

Le débat continue, alors surtout n’hésitez pas à commenter et à partager.

Léa Giraud


Ecrit par

Romain

Romain Bonnier
Chef passionné

Je m'appelle Romain Bonnier. Je suis cuisinier de métier (comme vous ? :) ), et j'ai 29 ans. Mes parents n'avaient pas de restaurant. Ils n'étaient pas cuisiniers non plus. J'ai donc débuté seul, avec ma passion et une furieuse envie de rejoindre la grande famille des restaurateurs. De mes débuts chez Bocuse, jusqu'à ma dernière expérience parisienne dans le grand restaurant du chef Christian Le Squer, j'ai découvert un monde incroyable.

Ces articles pourraient vous intéresser

Les 10 trucs qui rendent fou les cuisiniers !! (1er partie)

Les 10 trucs qui rendent fou les cuisiniers !! (1er partie)

Certain serait tenté de dire que les cuisiniers sont parfois légèrement tendu. Ne ce sont-ils jamais posé la question du pourquoi du comment ?

Les 10 trucs qui rendent fou les cuisiniers !! (2eme partie)

Les 10 trucs qui rendent fou les cuisiniers !! (2eme partie)

Vous avez aimé, tagué, partagé la première partie des trucs qui énervent. Vous allez forcément vous retrouver dans ces 5 points qui arrivent, au programme : Cuistots, ouimaististe et livreurs assidu !!!

Travailler en couple dans la restauration ?

Travailler en couple dans la restauration ?

Travailler en équipe est toujours compliqué en cuisine. Il faut s’adapter au caractère de chacun et éviter les conflits quand cela est possible. Alors, la difficulté augmente quand on travaille avec le conjoint ou la conjointe.

Commentaires

Vous devez être connecter pour publier un commentaire. Inscrivez-vous ou connectez-vous.


Avatar

Jason -, Il y a 1 an

Au top mon coeur ;)

Avatar

Julien -, Il y a 1 an

Très bien écrit !!! A très bientôt dans vos prochaines lignes... Le Chef ???

Avatar

Sarah Zelus, Il y a 1 an

Ça fait plaisir de lire ce genre d'article... Étant moi même une femme et sous chef de cuisine... Je peux vous dire s'est pas évident tout les jours. Mais on est forte et courage. On fait le plus beau métier du monde, vivons le a fond

Avatar

Cloe Blaise, Il y a 1 an

Ahhhh... Que ça fait du bien d'entendre (enfin de lire plutôt) ce genre de choses... Je suis moi-même cuisinière et je l'espère cheffe en devenir! Non pas pour le côté autorité de la chose, mais bien pour apprendre, encadrer, diriger une équipe en transmettant la passion du métier qui vie en moi. C'est pourquoi j'espère que les mentalités s'ouvriront davantage vers un avenir où les femmes ont bel et bien leur place en tant que cheffe. On a nos inconvénients comme vous dites; et pas le simple fait de ne pas savoir lever un sac de 30kg de farine, malheureusement. Mais bien par exemple source de jalousie des autres femmes envers nous-même,.. Gros fardeaux, c'est triste. Merci pour cet article bien sympathique, au plaisir d'échanger à nouveau avec vous :)

Avatar

Oti -, Il y a 1 an

Un article plein de sincérité et qui fait plaisir à lire ! Dans l'attente d'un nouvel article, bonne continuation !

Avatar

Fabienne Aimable, Il y a 6 mois

Aux arcs 2000 l'année dernière j'étais la seule femme en cuisine pour une brigade de 10 hommes.ce fut très difficile mais très enrichissant.je mettais toujours l'équipe en premier comme ça j'avais des gorilles pour m'épauler.heureusement.les hommes protègent les femmes c'est bien utile avec tous ses couteaux !!

Envie de suivre l'aventure et de rester informer
grâce à la communauté professionnelle ?