La saison d'été des cuisiniers

Vous le savez, n'est-ce pas ? Il y a des repères dans la vie des cuisiniers qui ne trompe pas. Terrasse, chaleur, défonce... Voilà l'été, voilà l'été !!!

La saison d'été des cuisiniers

Un certain soir d'été en cuisine...

Vous le savez, n'est-ce pas ?

Il y a des repères dans la vie des cuisiniers qui ne trompe pas.

Les premiers services en terrasse commencent à pointer le bout de leur nez.

Les demandes de changement de poste au garde-manger se font plus grandes avec l'arrivée de la chaleur.

Les jours s'allongent ( je parle du soleil, mais ça marche pour les heures supplémentaires aussi ).

Bref, l'été arrive à grands pas ! Accompagné de ses vacances, apéro rosé, barbecue ou encore journée entière à dormir sur la plage.

Cette réalité n'est qu'un rêve pour la plupart des cuisiniers.

#Défonce, #sueur, #servicecomplet, #ontapededans , #metdesoeilléresetavance

Voici un résumé plus approprié :-)

Mais où est donc passée une vie en cuisine ?

été

Vous l'avez peut-être remarqué, mais la fréquence des articles d'une vie en cuisine à quelque peu baissé. Fainéantise, ras le bol, perte d'inspiration... Non ! Rien de tout ça, la raison principale beaucoup de cuisiniers la connaissent, c'est la pleine saison !  Il y a forcément quelqu'un qui vous a demandé quelle sont les dates de vos vacances cet été. Après qu'un rictus soit apparu sur votre visage, vous tenterez en vain de lui expliquer que le mois d'octobre peut-être considéré comme l'été !

C'est une des règles du métier, nous travaillons à l'endroit et au moment où les gens se détendent. ( Cliquer ici pour une petite piqûre de rappel ) J'aime à le voir d'une autre façon : Nous faisons partie de leurs vacances, nous avons ce truc qui est d'apporter des souvenirs qui seront associé à leurs séjours, ce pouvoir de crée l'émotion... Et vous savez quoi, en plus ,ce pouvoir, nous l'avons toute l'année.

Une belle journée d'été.

Arrivé l'été, vos horaires s’allongent (oui, c'est encore possible), la tension dans la brigade monte d'un cran et pour donner de l'harmonie à tous ça, une chaleur moite et harassante flotte dans l'air. Vous voyer les clients arrivés en petite chemise légère et chaussures ouvertes. Vous savez qu'ils prendront leurs temps à siroter leur Martini, accompagnés d'apéritifs que vous avez préparé toute la mâtinée. Au fond il faut se l'avouer, ce client, on irait bien le pousser de sa chaise et lui piquer son verre. Suivra ensuite le dégrafage de la veste ( oui, il fait trop chaud)  pour finir par se mettre à poil sur la terrasse. Ah bon, vous ne le voyez pas comme ça vous ?

Bon ok, on est d’accord pour dire que l'été est compliqué en termes d'horaires, de chaleur... mais en plus de ça, les petites perles de travail long et fastidieux sont là!  Vous allez maudire celui qui a ramassé ses satanées girolles clou ou encore celui qui a découvert que l'on pouvait éplucher les petits pois #pouic-pouic. Mais apprendrez malgré tout à monder les tomates cerises plus vite que personnes.

Vous avez de vrais repères durant l'été :

  • Roland Garros sera le premier marqueur de l'été, c'est là que se donne le départ de la saison, première grosse chaleur, première terrasse...
  • Les jours fériés, 14 juillet et 15 août, que vous allez bosser d’ailleurs, vous croyez quoi, feignant ;-)
  • Le tour de France qui permettra à certain d'avoir un alibi pour faire la sieste.

Le yo-yo des restaurateurs.

Je ne sais pas pour vous. J'ai remarqué un truc, c'est cette fameuse courbe de poids des cuisiniers. Quand la plupart des gens sortent de leurs vacances d'été avec la formule : barbecue, apéro, farniente. Ils sont loin d'être dans leurs poids de forme. Alors que, remarqués que les cuisiniers sortant d'une saison éreintante auront perdu quelques kilos. Et oui nous on est plus dans le boulot, dodo, boulot, dodo...

Mais ne vous en fait pas, l'hiver arrivera bien assez tôt avec ses repas de fin d'année pour retrouver cette belle brioche que nous aimons tant. Et puis entre nous, l'anorexie n'a jamais été une maladie professionnelle en cuisine.

Qui fait quoi ?

On a bien sûr aussi, les cuisiniers qui travaillent sur Paris, les planqués de l'été ! Non,  j’exagère un peu et en plus j'en ai profité quelques années aussi ;-). Mais il faut tout de même dire que Paris en plein mois d’août, ce n'est pas la folie. Beaucoup de restaurants sont fermés et la clientèle parisienne préfère la quiétude d'une plage de la Côte d'Azur. #lessardines

Concernant les personnes qui travaillent en saison, je ne pourrais pas trop m'attarder sur le sujet, du fait que cette expérience manque à mon tableau.

Cet article est surtout un message de soutien à tous ceux qui travaillent très fort durant l'été. Ne lâchez rien et gardez la passion qui vous anime, pour permettre à vos plats d'être de jolis souvenirs dans la mémoire de tous ces vacanciers, qui, il faut le dire nous permettent de vivre de notre passion.

#cookpower


Ecrit par

Romain

Romain Bonnier
Chef passionné

Je m'appelle Romain Bonnier. Je suis cuisinier de métier (comme vous ? :) ), et j'ai 29 ans. Mes parents n'avaient pas de restaurant. Ils n'étaient pas cuisiniers non plus. J'ai donc débuté seul, avec ma passion et une furieuse envie de rejoindre la grande famille des restaurateurs. De mes débuts chez Bocuse, jusqu'à ma dernière expérience parisienne dans le grand restaurant du chef Christian Le Squer, j'ai découvert un monde incroyable.

Ces articles pourraient vous intéresser

Les 10 trucs qui rendent fou les cuisiniers !! (1er partie)

Les 10 trucs qui rendent fou les cuisiniers !! (1er partie)

Certain serait tenté de dire que les cuisiniers sont parfois légèrement tendu. Ne ce sont-ils jamais posé la question du pourquoi du comment ?

Les 10 trucs qui rendent fou les cuisiniers !! (2eme partie)

Les 10 trucs qui rendent fou les cuisiniers !! (2eme partie)

Vous avez aimé, tagué, partagé la première partie des trucs qui énervent. Vous allez forcément vous retrouver dans ces 5 points qui arrivent, au programme : Cuistots, ouimaististe et livreurs assidu !!!

Travailler en couple dans la restauration ?

Travailler en couple dans la restauration ?

Travailler en équipe est toujours compliqué en cuisine. Il faut s’adapter au caractère de chacun et éviter les conflits quand cela est possible. Alors, la difficulté augmente quand on travaille avec le conjoint ou la conjointe.

Commentaires

Vous devez être connecter pour publier un commentaire. Inscrivez-vous ou connectez-vous.


Avatar

David Lecoq, Il y a 1 an

Merci pour ce magnifique résumé de notre vie

Romain Bonnier, Il y a 1 an

merci à vous pour ce message :-) Romain

Envie de suivre l'aventure et de rester informer
grâce à la communauté professionnelle ?