Le client de dernière minute, le connaissez-vous ?

Imaginez. Mercredi soir, en cuisine.C'est une petite soirée Vous allez partir tôt. Mais ne rêver pas trop quand même... Il arrive..

Le client de dernière minute, le connaissez-vous ?

Imaginez.

Mercredi soir, en cuisine, il est 21 h 45.

C'est une petite soirée ce soir, tous les clients sont arrivés tôt.

Le rangement est déjà bien amorcé.

Si tout se goupille bien à 22 h 30, 22 h 45, vous êtes parti.

Ne rêver pas trop quand même...

Il arrive..

Le client de dernière minute !!!

Sur les conseils de certains collègues de boulot qui trouvaient le sujet plus qu'essentiel à traiter.  Je décide enfin de m'y pencher dessus.

La célèbre théorie sur le client de dernière minute.

Parce que l'on rentre dans quelque chose qui nous dépasse un peu, qui suit des règles et des codes surprenants. C'est à se demander, si ces gens-là font partie d'un certain ordre secret. Une secte, où leur seraient distribués des manuels de conduite lorsqu'ils arrivent au restaurant dans les derniers moments possibles. Du genre, prendre le grand menu où aller fumer toutes les 5 minutes. C'est pourquoi,  je décide de mener une investigation pour tenter de lever le voile sur cette catégorie de personnage mystérieux.

De qui parle-t-on au juste ?

Pour illustrer les faits, rien de mieux que la vidéo qui a été partagée par nos amis de toqués de restauration.

Pour ne pas rentrer dans les clichés, on dira que c'est monsieur et madame tout le monde. Allez, on va quand même dire qu'ils sont peut-être un peu hautains et sont aussi, bien relous. J’arrête, d'ailleurs vous n'avez même pas relevé.  :evil:

Ce qu'il y a de sûr, c'est qu'ils ne seront pas pressés. Et parfois même, terriblement indécis... Leur bon sens leur dira, neuf fois sur dix, de choisir le grand menu dégustation, quand la barre des 22 h sera passée. Bref, des vraies petites perles ! Vous allez vous résigner, et vous vous dites même qu'ils vont manger vite et ne pas traîner. Mais ça, c’était avant de voir que madame fumait 2 clopes en 10 minutes, et ce, à chaque plat! Ah ces fumeurs, on l'est même parfois et pourtant on les déteste!!!

Certains diront même qu'ils se planqueraient derrière le bosquet de l'entrée, si toutefois, ils venaient à arriver trop tôt. Théorie un peu loufoque, je vous l'accorde, mais méfions nous quand même des trop gros bosquets...

Bon, j’arrête d'accabler ses pauvres clients ! Après tout, ce n'est peut-être qu'une simple panne de voiture ou un embouteillage sur le trajet qui est la cause du retard. Mais tout cela rentre en compte dans la théorie, bien entendu.

Un petit aparté concernant nos confrères de la restauration.

Qui sont parfois ces fameux clients ! Eux, on leur pardonne, bien entendu. L'avantage, pour nous, réside dans le fait qu'ils mangent relativement vite. Mais nous savons également qu'ils vont traîner sur les digestifs, ah passion du produit quand tu nous tiens ;-)

Pris par surprise !

Deux de passage !!! 

Tout commence par un bon jus. Oui, parce que vous avez déjà plié presque tout le poste. Que les seaux de nettoyage sont déjà en train d'inonder les plans de travail. Après un certain regard de dépit, vous vous devez de remettre la machine en marche ! Vous dé-filmez, garnissez et envoyez au plus vite les apéritifs en vue d'accélérer la prise de commande. Justement, cette fameuse dernière commande vous angoisse quelque peu...

Vous guettez l'arrivée du Maître d’hôtel, en pensant au fond de vous qu'il va forcément vous ramener un bon de me***.  ( Attention, c'est peut-être vous qui attirez un mauvais karma  ;-) )

Ça y est, le voilà qui rentre en cuisine, avec son carnet de bon à la main et son regard qui en dit long sur la suite des événements.

"Deux dégust qui passe ! Attention Madame est allergique à la queue de cerise et au concombre japonais" ( oui, elle aura souvent des restrictions des plus bizarres).

Voilà, vous le savez maintenant. Le film de la deuxième partie de soirée vous passe fatalement sous le nez... Je sais, c'est terrible ! ( C'est peut-être la raison de l’addiction des cuisiniers à Netflix ;-) )

La suite, vous la connaissez. Vous allez tenter d'envoyer le plus vite possible les plats.

Bien heureusement pour le client, une bonne âme vous fera comprendre que l'on n'est pas dans un buffet asiatique. Que les clients sont comme les autres, qu'ils payent comme les autres et méritent d'être servis à l'identique. Dans les meilleures conditions possibles. Pour faire en sorte qu'ils ressentent la passion et l'amour des cuisiniers et serveurs présents pour eux. En voilà de belle parole, enfin !

Vous finirez avec un sentiment de compassion, en disant bonsoir au pâtissier. Car ce sont eux, les mieux concernés par la théorie du client de dernière minute. D'ailleurs, cela ne m'étonnerait pas que ce soit un truc de pâtissier cette fameuse théorie  !

Je vous appelle donc !

A vous, cuisinier, à vous, serveur et barman. Nous devons nous unir pour contrer ce complot !!!

Alors, la prochaine fois, dans votre restaurant. Lorsque quelques-uns de nos chers convives arrivent en limite du temps réglementaire. Je vous demande d'observer, de relever et de nous partager toutes les circonstances, qui pourraient confirmer cette mystérieuse théorie sur le client de dernière minute.

#ensembleonestplusfort


Ecrit par

Romain

Romain Bonnier
Chef passionné

Je m'appelle Romain Bonnier. Je suis cuisinier de métier (comme vous ? :) ), et j'ai 29 ans. Mes parents n'avaient pas de restaurant. Ils n'étaient pas cuisiniers non plus. J'ai donc débuté seul, avec ma passion et une furieuse envie de rejoindre la grande famille des restaurateurs. De mes débuts chez Bocuse, jusqu'à ma dernière expérience parisienne dans le grand restaurant du chef Christian Le Squer, j'ai découvert un monde incroyable.

Ces articles pourraient vous intéresser

Les 10 trucs qui rendent fou les cuisiniers !! (1er partie)

Les 10 trucs qui rendent fou les cuisiniers !! (1er partie)

Certain serait tenté de dire que les cuisiniers sont parfois légèrement tendu. Ne ce sont-ils jamais posé la question du pourquoi du comment ?

Les 10 trucs qui rendent fou les cuisiniers !! (2eme partie)

Les 10 trucs qui rendent fou les cuisiniers !! (2eme partie)

Vous avez aimé, tagué, partagé la première partie des trucs qui énervent. Vous allez forcément vous retrouver dans ces 5 points qui arrivent, au programme : Cuistots, ouimaististe et livreurs assidu !!!

Travailler en couple dans la restauration ?

Travailler en couple dans la restauration ?

Travailler en équipe est toujours compliqué en cuisine. Il faut s’adapter au caractère de chacun et éviter les conflits quand cela est possible. Alors, la difficulté augmente quand on travaille avec le conjoint ou la conjointe.

Commentaires

Vous devez être connecter pour publier un commentaire. Inscrivez-vous ou connectez-vous.


Avatar

Loeizann -bellamy, Il y a 1 an

superbe article, je me sens obligé de le montrer à mon chef de cuisine :')

Romain Bonnier, Il y a 1 an

merci beaucoup, vous me direz ce qu'en pense votre chef ;-)

Envie de suivre l'aventure et de rester informer
grâce à la communauté professionnelle ?