Les cuisiniers cuisinent-ils à la maison?

maison...cuisinier. Troublant, non ! L'euphorie et l'impatience s'emparent de certain, mais pour d'autres, c'est le doute et la lassitude.

Les cuisiniers cuisinent-ils à la maison?

Troublant, non !

Le week-end arrive, enfin on va dire plutôt les jours de repos :-) .maison

Vous avez travaillé toute la semaine. Le dernier service, le plus dur, s’achève.

Demain, il y a un repas de famille chez vous, une dizaine de personnes à manger.

Et c'est bien entendu vous, qui vous qui vous en occupez.

L'euphorie et l'impatience s'emparent de certain, mais pour d'autres, c'est le doute et la lassitude.

Pourquoi ? 

Le fait de cuisiner chez soi n'est pas la même chose, chaque cuisinier le sait.

C'est un fait, beaucoup de professionnels ne cuisinent pas chez eux. Je pense qu'ils ont leurs raisons. Oui, il est vrai que la maison n'offre pas autant d'aisance pour travailler. Le matériel n'est pas adapté, la vaisselle ne convient pas, ou encore le nettoyage qui suit n'est pas tentant.

La liste pourrait être interminable.

Mais au fond,  je ne pense pas que ce soit qu'une question de fouet ou de plan de travail. Mais plus une question de choix. J'arrive très bien à comprendre que parfois, après avoir passé la semaine aux fourneaux, il y a un besoin de vouloir couper avec tout ça. De se détendre, penser ou voir autre chose. Cela permet également de mieux repartir la semaine suivante.

Pour d'autres, chaque occasion est bonne pour se mettre au boulot à la maison. Un essai que l'on a pas eu le temps de faire durant la semaine, ou bien simplement le repas quotidien de la famille.maison

Le rêve à la maison !

Le rêve pour le cuisinier, c'est d'avoir une cuisine professionnelle à la maison. Imaginez la liberté ! Vous vous rendez compte, terminé de tabler le chocolat sur la nappe du salon. Ou encore, d'essayer de maintenir la température de l'eau à 63 c°, pour une cuisson basse température.

Bien sûr, le rêve existe pour tout le monde. La famille est aux anges de mettre les pieds sous la table et de se régaler, ils savent qu'ils vont bien manger. Pour le cuisinier encore, il prend son plaisir à montrer ce qu'il sait faire, ses techniques ou associations insolites. Ce qu'il veut au fond, c'est un peu épater la galerie mais en faisant surtout plaisir.

Malgré la familiarité de ces repas, cela ne l’empêche pas d'en faire des tonnes.

Vous voyez très bien de quoi je veux parler :-)

Les différents amuse-bouches pour commencer. Suivra l’œuf parfait et siphon de mayonnaise fumé. Viande cuite en basse température (sur-filmer pour pallier l'absence de la machine sous vide à la maison). Les différentes purées, mises en sacs congélation pour faire office de poche à douille, serviront pour la déco des assiettes. Ah oui, parce que tout est dressé à l'assiette, c'est tellement plus simple...

Pourquoi faire simple, quand on peut faire compliqué.

Vous mettrez 40 kg d'os de veau, trois caisses de poireaux et un sac de 25 kg de farine !

La cuisine à la maison, c'est aussi la contradiction entre le professionnel et l'amateur. Nous les cuisiniers, voyons les choses en grand.

  • Quand on parle de beurre, on parle d'une motte de 5 kg.
  • Quand on demande d'aller cherché de la crème, nous n'imaginons pas que de si petit pot existe.
  • Oui, trois bouteilles de vin peuvent passer en un clin d’œil dans un Bourguignon.maison

Il arrive également que le fait de déléguer soit inévitable. La cuisson de la viande pour le repas de demain a été lancée durant la coupure. Vous devez repartir au travail, mais la viande n'est pas cuite. Vous missionnez d'une façon insolite pour lui et normal pour vous quelqu'un de votre entourage.

Tu enlèves quand c'est cuit ! Enfin, tu vois. Mais surtout, tu fais attention.

Et là, on repart peu rassuré en imaginant notre ballottine de chapon au foie gras partir en fumée !

Au feu !

Vous êtes chez vous, dans votre cuisine.

Vous êtes en train de faire revenir quelque champignon de paris avec des lardons fumés. L'induction est à fond, bien entendu, il faut saisir ! Vous ne vous en rendez pas compte, mais un épais brouillard commence à envahir tout votre appartement.

Satanée hotte qui n'aspire rien !

Quand tout à coup, l'alarme incendie retentit ! Vous connaissez bien ce bruit strident, parce que ce n'est pas la première fois que vous l’enclenchez. Vous saisissez le balai, stoppez l'alarme, ouvrez les fenêtres, jetez la poêle dehors (non peut-être pas).

C'est là où vous vous demandez si les autres cuisiniers ont déjà eu ce même problème?

C'est ce qui m'a donné l'idée de cet article.

Je sais que les avis dmaisonivergent sur le sujet. Mais je pense, que chaque cuisinier possède cette passion pour le métier, qu'il cuisine ou non à la maison.

Et vous, connaissez-vous le son de votre alarme incendie ? ;-)


Ecrit par

Romain

Romain Bonnier
Chef passionné

Je m'appelle Romain Bonnier. Je suis cuisinier de métier (comme vous ? :) ), et j'ai 29 ans. Mes parents n'avaient pas de restaurant. Ils n'étaient pas cuisiniers non plus. J'ai donc débuté seul, avec ma passion et une furieuse envie de rejoindre la grande famille des restaurateurs. De mes débuts chez Bocuse, jusqu'à ma dernière expérience parisienne dans le grand restaurant du chef Christian Le Squer, j'ai découvert un monde incroyable.

Ces articles pourraient vous intéresser

Les 10 trucs qui rendent fou les cuisiniers !! (1er partie)

Les 10 trucs qui rendent fou les cuisiniers !! (1er partie)

Certain serait tenté de dire que les cuisiniers sont parfois légèrement tendu. Ne ce sont-ils jamais posé la question du pourquoi du comment ?

Les 10 trucs qui rendent fou les cuisiniers !! (2eme partie)

Les 10 trucs qui rendent fou les cuisiniers !! (2eme partie)

Vous avez aimé, tagué, partagé la première partie des trucs qui énervent. Vous allez forcément vous retrouver dans ces 5 points qui arrivent, au programme : Cuistots, ouimaististe et livreurs assidu !!!

Travailler en couple dans la restauration ?

Travailler en couple dans la restauration ?

Travailler en équipe est toujours compliqué en cuisine. Il faut s’adapter au caractère de chacun et éviter les conflits quand cela est possible. Alors, la difficulté augmente quand on travaille avec le conjoint ou la conjointe.

Commentaires

Vous devez être connecter pour publier un commentaire. Inscrivez-vous ou connectez-vous.


Avatar

Damian -Paturel, Il y a 2 ans

Très bien résumé, mais quel plaisir de cuisiné pour la famille et les amis ....

Romain Bonnier, Il y a 2 ans

oui tu as raison un très grand plaisir !!!

Avatar

Cloe Blaise, Il y a 1 an

J'ADORE

Avatar

Benoit -, Il y a 1 an

"Les avis divergent. Et dix verges, c'est énorme." Pierre Desproges

Envie de suivre l'aventure et de rester informer
grâce à la communauté professionnelle ?