Tatouage, barbe, veste noire : perd-on de la rigueur ?

Tatouage sur les bras, barbe de hipster, veste de couleur ultra design. Le tout avec le couteau entre les dents :D Oui mais la rigueur dans tout ça?

Tatouage, barbe, veste noire : perd-on de la rigueur ?

Vous vous voyez déjà.

Tatouage sur les bras, barbe de hipster, veste de couleur ultra design.

Le tout avec le couteau entre les dents :D

Avoir un certain style, qui se reflète dans votre apparence.

D'avoir cet aspect de liberté, de sortir des codes.

Oui mais,dans tout ça la rigueur, qu'est-ce qu'elle devient ?

 

Une toque pour les dreadlocks ?

Vous allez me dire, oui mais tout le monde ne veux pas ça. Ce n'est pas mon style. Les tatouages ce n'est pas pour moi.

Ok, chacun ces goûts, j'en convient.

Dans ce cas-là pourquoi la plupart (certains ne pouvant pas ;-) des cuisiniers, quand arrivent leurs vacances, décident de stopper le rasage pour se retrouver avec une barbe hirsute au bout de 2 semaines. Je pense qu'au fond, il y a un truc lié à la rigueur. Comme un besoin de relâchement, une envie de souffler un peu.

La question pourrait être posé. Pourquoi ne pas autoriser au cuisinier de gérer sa rigueur corporelle ?

Quoi ?!?  Et pourquoi pas leur demander de gérer leur salaire tant qu'on y est ?  Non,  je plaisante !

Je suis assez partagé sur la question...

  •  rigueurL’hygiène. On ne peut pas bosser en débardeur, ni avec des dreadlocks quant même. Mais es-ce que le fait d'avoir une veste noire impact sur l’hygiène. Non, je pense pas, avec une veste par jour le problème ne se pose pas. De même qu'une barbe bien entretenue ne pose aucun souci. Je rappelle que nous sommes en cuisine traditionnelle et non en collectivité.

Souvenez-vous de tous ces grands chefs cuisiniers qui avaient la barbe à l'époque, Alain Ducasse, Alain Dutournier...

  • La sécurité. Oui, la brûlure est fréquente donc très risquée pour les personnes tatouées par exemple. Ces risques qui sont les leurs d'ailleurs et non ceux de la brigade. Pour ce qui est de la barbe ou de la moustache, à part peut-être quelques flambées, je ne connais personne qui ait fini attiré par la moustache dans le laminoir :lol:. Quant aux vestes de cuisine, elles sont pour la plupart réglementées, qu'elles soit blanche rose ou noire.
  • La rigueur au travail. C'est là où ça coince un peu. Je pense que pour bien débuter dans le métier, il faut être un minimum cadré. Le jeune qui commence n'a pas le recul pour voir si ça va impacter ou non sur son travail. C'est pourquoi il est essentiel de commencer par les bases (article ci-joint), pour faire comprendre que la cuisine, c'est aussi un monde de rigueur. Avec une veste blanche, pantalon pied poule (bon celui la c'est peut-être une vengeance pour avoir été obliger de le porter) et rasé de près.

La qualité la plus indispensable du cuisinier est l'exactitude.

Brillat-Savarin

Ah! Tradition quand tu nous tiens...

Ce que je vois surtout c'est que toutes ces règles. Vêtement, rasage, tatouage. C'est surtout une question de tradition.

Le tatouage. Ce n'est pas qu'en restauration qu'il ait vue à mal. C'est juste qu'on l'associe trop souvent à je ne sais quoi de négatif. Pourtant quand on regarde, ce n'est pas le fait d'être tatoué qui va impacter notre travail, de plus que le cuisinier ne voit pas nécessairement les clients ( si c'est cela qui peut déranger). Demander à Paul Bocuse si son tatouage lui a posé problème dans sa carrière ;-)

 rigueur

On le sait, la cuisine gastronomique française est une grande traditionnelle avec sa veste blanche, son tour de cou et sa toque pour l'habiller.

Il faut réussir à garder cette tradition bien sûr, mais je pense, en lui apportant une touche de folie et de modernité. Il ne faut pas oublier que le cuisinier est quelqu'un de fier et classe, ne tombons pas dans l’excès en ressemblant à un sapin de noël #topchef #casquettealenvers

La question de parité dans la brigade peut également être soulevée, un peu comme le port de l'uniforme dans certaines écoles. Tout le monde à la même enseigne !

Tu n'as pas fait l'armée, c'est pareil ici !

Je me rappelle très bien de cette rigueur... Lorsque j'étais commis, c'étais veste blanche et repassé ( non fournie bien sûr), chaussures cirées, et pantalon pied-de-poule ( les pantalons noirs étant réservés aux sous-chefs ). Et bien sûr, cheveux court et rasage obligatoire. Obligatoire et même pousser, on me disait que je devais me raser 2 fois par jour !

Et bien sûr si une de ces conditions n'était pas remplie, c'étais retour à la maison avec la belle réflexion :

Ta veste, elle à passé la nuit dans la gueule d'une vache. lol

 rigueurPour finir, je pense que la rigueur corporelle doit être appliquée aux jeunes qui débutent. Pour leur faire acquérir une certaine stabilité. Ce qui leur permettra plus tard de pouvoir grandir sur de bonnes bases.

Et que le fait d'être bardé de tatouage avec une veste noire et une barbe bien taillé ne fait de nous des mauvais cuisiniers.

Après tout, l'habit ne fait pas le moine.


Ecrit par

Romain

Romain Bonnier
Chef passionné

Je m'appelle Romain Bonnier. Je suis cuisinier de métier (comme vous ? :) ), et j'ai 29 ans. Mes parents n'avaient pas de restaurant. Ils n'étaient pas cuisiniers non plus. J'ai donc débuté seul, avec ma passion et une furieuse envie de rejoindre la grande famille des restaurateurs. De mes débuts chez Bocuse, jusqu'à ma dernière expérience parisienne dans le grand restaurant du chef Christian Le Squer, j'ai découvert un monde incroyable.

Ces articles pourraient vous intéresser

Les 10 trucs qui rendent fou les cuisiniers !! (1er partie)

Les 10 trucs qui rendent fou les cuisiniers !! (1er partie)

Certain serait tenté de dire que les cuisiniers sont parfois légèrement tendu. Ne ce sont-ils jamais posé la question du pourquoi du comment ?

Les 10 trucs qui rendent fou les cuisiniers !! (2eme partie)

Les 10 trucs qui rendent fou les cuisiniers !! (2eme partie)

Vous avez aimé, tagué, partagé la première partie des trucs qui énervent. Vous allez forcément vous retrouver dans ces 5 points qui arrivent, au programme : Cuistots, ouimaististe et livreurs assidu !!!

Travailler en couple dans la restauration ?

Travailler en couple dans la restauration ?

Travailler en équipe est toujours compliqué en cuisine. Il faut s’adapter au caractère de chacun et éviter les conflits quand cela est possible. Alors, la difficulté augmente quand on travaille avec le conjoint ou la conjointe.

Commentaires

Vous devez être connecter pour publier un commentaire. Inscrivez-vous ou connectez-vous.

Envie de suivre l'aventure et de rester informer
grâce à la communauté professionnelle ?