Travailler en couple dans la restauration ?

Travailler en équipe est toujours compliqué en cuisine. Il faut s’adapter au caractère de chacun et éviter les conflits quand cela est possible. Alors, la difficulté augmente quand on travaille avec le conjoint ou la conjointe.

Travailler en couple dans la restauration ?

Vous connaissez par cœur la personne à vos côtés, et vous prenez le risque que des conflits vous suivent à la maison. Bref, c'est un vrai casse-tête où il faut rester professionnel tout en préservant sa relation de couple !

Ménager la chèvre et le chou !

 

Oui, cette expression date de la préhistoire ! Mais elle résume assez bien les choses. « Ménager des intérêts contraires ». Si la chèvre se trouve devant un chou, elle risque de le manger alors si l'on souhaite garder son chou et sa chèvre, il faut prendre soin des deux. (Je vous laisse le soin de savoir qui de la cuisine ou du conjoint est la chèvre. Interprétation libre !)

C’est un équilibre à trouver. Il s’agit de trouver une vraie complémentarité aussi bien en cuisine que dans la vie. Avoir la possibilité de s’épanouir sans écraser l’autre. Dans n’importe quel travail cela semble plutôt facile. Mais pas en cuisine ! Eh oui, nous les passionnés rongés par le stress et dévorés par l’envie de bien faire, on devient tous un peu fou en cuisine. En service, on est tellement à fond que l'on oublie assez facilement que c’est un humain qui travaille à côté de nous ! Le problème est que lorsque l’on rentre à la maison, les divergences débutées au boulot s’amplifient et les reproches s’ensuivent :

on entend « tu ne me parles pas bien », « tu t’énerves pour rien ». Et là commence le vrai drame de travailler en couple ! Avec des disputes longues, très longues.

Alors face à ce problème, que faire ?

Rompre ? Mais quelle bonne idée ! Comme ça au lieu de travailler avec son/sa copain/copine on travaillera avec son ex. c’est génial ça et pas du tout compliqué en plus !

Non, le mieux (et là, lecteur, vous allez tout de suite deviner que je suis une fille) c’est la communication ! Certains diront : il faut séparer les deux univers, quand on est à la maison, il faut parler de la maison et idem au travail. Mais si l'on est comme moi, c’est impossible de différencier les deux. Il faut trouver une solution, et pour ma part, c’est la communication qui fonctionne.

Mes réactions ne sont pas les mêmes en fonction du contexte. Un service dans le rush peut littéralement me faire vriller. Et ça il faut pouvoir l’expliquer à son compagnon pour qu’il anticipe et comprenne la réaction. Une personne est un tout très compliqué, il faut donc apprendre à aimer une autre part de votre compagnon/ compagne. Même si cette personne ressemble à une vieille folle hystérique dans une cuisine (je grossis le trait, bien sûr !).

Et pour cela : parlez ! Expliquez les raisons de l’action qui a été mal comprise ou mal interprétée. Une bonne partie du problème peut ainsi disparaître avec la communication.

Laissez vivre !

Comme dit précédemment, les comportements à l’intérieur de la cuisine et à l’extérieur sont différents. Alors chacun doit laisser de la place à l’autre. Aucune des deux parties ne doit se sentir étouffer dans une cuisine.

Je m’explique :

Si je me fais pourrir par le chef car mes cromesquis ne sont pas de la même taille (expérience vécue et difficilement digérée), personne ne peut et ne doit intervenir. Je dois être seule face à la tête rouge sang du chef me postillonnant dessus. Nos collègues doivent (aussi savoir) nous différencier et les affinités ne seront pas les mêmes. Attention, je pense qu’il est très important de se soutenir, mais dans l’ombre, comme une présence familière qui nous rassura une fois rentré à la maison.

C’est très difficile de ne pas intervenir quand on parle d’une personne si proche. Mais dans une cuisine on se construit pour devenir chef. C’est un apprentissage. Comme dans la vie : on est seul (avec parfois une aide discrète qui permet de tenir et de supporter les blagues vaseuses du chef)….

Oublier l’ego.

C’est sans doute le plus difficile ! On veut tellement réussir en cuisine. Être la star du foie gras ou des veloutés. On est à la recherche de la reconnaissance des anciens (en tout cas, moi oui). En cuisine on apprend avec les années à devenir humble. Mais au début, on veut juste dévorer le monde et on a de l’ambition. Alors, j’étais souvent jalouse de mes collègues. Mais je crois que c’est encore pire quand c’est quelqu’un d’important pour vous ! Car en plus d’être jaloux, on culpabilise de l’être ! On se sent parfois en compétition, mais on se reproche de se sentir comme ça. Sauf qu’être en concurrence dans un couple ça peut très vite devenir compliqué.

Alors, il faut oublier son ego. Il faut se souvenir des objectifs personnels sans comparer son travail. C’est dur à faire, tâche plutôt difficile, vraiment. Mais c’est le premier conseil que je puisse donner à ceux qui travaillent en couple. Ne jamais oublier qu’une personne peut être meilleure que nous un jour et moins bonne un autre jour.

En conclusion,  je dirais qu’il n’existe pas vraiment de recette miracle pour travailler en couple ! C’est une harmonie qui peut flancher à tout moment. C’est une difficulté supplémentaire aussi bien professionnellement que personnellement. Mais aussi bien en amour qu’en cuisine il faut savoir prendre des risques !

Article écrit par Léa giraud 


Ecrit par

Romain

Romain Bonnier
Chef passionné

Je m'appelle Romain Bonnier. Je suis cuisinier de métier (comme vous ? :) ), et j'ai 29 ans. Mes parents n'avaient pas de restaurant. Ils n'étaient pas cuisiniers non plus. J'ai donc débuté seul, avec ma passion et une furieuse envie de rejoindre la grande famille des restaurateurs. De mes débuts chez Bocuse, jusqu'à ma dernière expérience parisienne dans le grand restaurant du chef Christian Le Squer, j'ai découvert un monde incroyable.

Ces articles pourraient vous intéresser

Les 10 trucs qui rendent fou les cuisiniers !! (1er partie)

Les 10 trucs qui rendent fou les cuisiniers !! (1er partie)

Certain serait tenté de dire que les cuisiniers sont parfois légèrement tendu. Ne ce sont-ils jamais posé la question du pourquoi du comment ?

Les 10 trucs qui rendent fou les cuisiniers !! (2eme partie)

Les 10 trucs qui rendent fou les cuisiniers !! (2eme partie)

Vous avez aimé, tagué, partagé la première partie des trucs qui énervent. Vous allez forcément vous retrouver dans ces 5 points qui arrivent, au programme : Cuistots, ouimaististe et livreurs assidu !!!

Travailler en couple dans la restauration ?

Travailler en couple dans la restauration ?

Travailler en équipe est toujours compliqué en cuisine. Il faut s’adapter au caractère de chacun et éviter les conflits quand cela est possible. Alors, la difficulté augmente quand on travaille avec le conjoint ou la conjointe.

Commentaires

Vous devez être connecter pour publier un commentaire. Inscrivez-vous ou connectez-vous.

Envie de suivre l'aventure et de rester informer
grâce à la communauté professionnelle ?